L’économie de la fonctionnalité, l’Europe s’empare du sujet !

 

cese_logo

 

Suite aux rencontres avec différents acteurs économiques (dont le club Noé) engagés sur l’économie de la fonctionnalité, le Comité Economique et Social Européen adopte un avis d’initiative quasiment à l’unanimité pour soutenir ce nouveau modèle économique.

 

 

Télécharger cet avis : avis-cese-ef-2016

Preuve est faite (s’il en était nécessaire) que l’économie de la fonctionnalité et les nouveaux modèles économiques commencent à peser dans le débat public. Cet avis contribue ainsi à reconnaître davantage ces nouveaux modèles comme un moyen d’apporter des réponses plus durables aux problématiques sociales, environnementales et économiques que nous rencontrons aujourd’hui à toutes les échelles. Cette reconnaissance est d’autant plus importante que les acteurs engagés dans ces nouveaux modèles ont besoin que les politiques publiques soutiennent et intègrent l’émergence de ces nouvelles réponses innovantes qui ne rentrent pas toujours dans le cadre institutionnel actuel. En effet, les solutions émergentes relevant de l’économie de la fonctionnalité sont souvent bridées par un modèle économique et politique en dehors de ces nouvelles logiques. La coopération entre public et privé, entre entreprises sur un territoire, la transversalité des enjeux, la relation des consommateurs à la propriété , la notion de performance globale, la prise en charge des externalités sont par conséquent autant des moyens que de défis à relevés pour parvenir à développer ces nouveaux modèles.

C’est en continuant à animer le débat publique et en soutenant des actions sur des sujets comme énoncés précédemment que les nouveaux modèles économiques poursuivront leur progression dans les pratiques des différents acteurs économiques.